Le nouveau musée, financé par l'association professionnelle d'éleveurs American Kennel Club - qui organise chaque année en cette saison le célèbre concours de beauté canine Westminster Dog Show - regroupe plus de 2.000 peintures, photos, sculptures et autres objets consacrés aux chiens.

Parmi les chiens à l'honneur, les fidèles compagnons des présidents américains. Comme la peinture de "Millie", l'épagneul springer anglais de George et Barbara Bush.

Peinture de Millie Bush représentant l'un des résidents canins de la Maison Blanche

Peinture de Millie Bush représentant l'un des résidents canins de la Maison Blanche © AFP

Ou encore une émouvante toile intitulée "Silent Sorrow", qui illustre la tristesse du fox terrier du roi Edward VII, après la mort subite de son maître anglais en 1910.

Collection oubliée

Ce nouveau musée marque en fait le retour à New York, à plus grande échelle, d'une petite collection rassemblée en 1982.

En 1987, l'American Kennel Club la transférait à St Louis, dans le Midwest, dans des locaux plus grands. Mais le musée, à l'écart des circuits touristiques, était loin de faire le plein.

En rapatriant la collection à New York, l'organisation d'éleveurs espère séduire les nombreux amateurs de chiens de la capitale financière américaine, connus pour être aux petits soins pour leur animal domestique: on voit souvent des chiens promenés en poussette, ou enveloppés l'hiver dans des tenues en cachemire.

Un musée consacré au meilleur ami de l'Homme ouvre ses portes à New York

© AFP

Le nouveau musée peut aussi espérer attirer une partie des millions de touristes qui poussent chaque année les portes des nombreux musées new-yorkais."C'est formidable de montrer une collection qui se languissait dans l'obscurité," a indiqué à l'AFP le directeur exécutif du musée, Alan Fausel, qui était précédemment expert en art canin auprès de maisons d'enchères.

Certaines des toiles, aussi précises qu'une photographie, permettent de documenter l'évolution des races, pour le plus grand intérêt des éleveurs. "Ils regardent les toiles comme s'ils allaient à des concours d'élevage, leurs commentaires portent sur l'anatomie, la morphologie (...) pas du tout sur la qualité de la toile", selon M. Fausel.

Un musée consacré au meilleur ami de l'Homme ouvre ses portes à New York

© AFP

Les oeuvres, exposées sur deux étages d'un bâtiment moderne de Park Avenue, reflètent quelques grandes tendances de la peinture canine: les oeuvres d'avant l'ère victorienne soulignent le côté sauvage et agressif de l'animal; le XIXe siècle reflète en revanche l'âge d'or du portrait, autant pour les animaux que pour les humains.

Au XXe siècle, la photographie éclipse la peinture, avec notamment de célèbres photos à tendance anthropomorphiste de l'artiste américain William Wegman, ou des portraits de chiens vedettes du 7e art, comme Lassie.

Le musée, accessible moyennant 15 dollars par adulte, inclut des panneaux interactifs destinés à amuser autant qu'à informer: l'un d'eux permet aux visiteurs de voir à quelle race de chien correspond le plus leur physiologie.

Un musée consacré au meilleur ami de l'Homme ouvre ses portes à New York

© AFP

On trouve aussi des conseils de dressage et une bibliothèque réunissant quelque 15.000 livres et documents. Et, époque oblige, une application pour smartphone détaillant les oeuvres exposées.

Le musée espère attirer quelque 100.000 visiteurs par an pour sa première année, davantage peut-être grâce aux expositions temporaires visant un large public, souligne M. Fausel: il prépare notamment une rétrospective consacrée aux chiens d'Hollywood, et une autre dédiée aux chiens présidentiels.