"L'animal fait partie d'une colonie de flamants roses qui vivaient, à l'origine, en captivité dans le nord de l'Allemagne", explique Ina De Wasch, directrice du Zwin. "Dans les années 80, certains sont parvenus à s'échapper , et, depuis, la colonie s'envole chaque année vers les Pays-Bas pour y passer l'hiver.

Ce flamant, né à l'état sauvage en 2016, s'est probablement égaré et s'est retrouvé au Zwin. L'oiseau a été repéré par certains visiteurs à la fin septembre près du grand lac. "Heureusement, les flamants roses sont des animaux très sociables ce qui lui a permis de rejoindre notre colonie d'oies canadiennes ", dit le directeur.

Les ornithologues du parc pensent qu'il restera encore deux mois au Zwin. Il est très exceptionnel qu'un flamant flamand s'installe au Zwin puisque ce n'est que la troisième fois, la première fois en 1968 et une deuxième en 1991, qu'un flamant prend ses quartiers à Knokke-Heist. Cet oiseau est en réalité un croisement unique entre le flamant blanc chilien et un flamant rose.

"Cela montre une fois de plus que le Zwin est un peu un aéroport international pour les oiseaux", dit encore De Wash.