Le syndicat RMT (Rail, Maritime and Transport) a appelé à cette grève prévue le dimanche 30 septembre et le lundi 1er octobre, en dénonçant plusieurs problèmes cet été qui ont conduit les employés Eurostar de la gare à affronter la colère de voyageurs excédés.

La grève vise à protester contre des conditions de travail à St Pancras "tout simplement épouvantables cet été", a indiqué le secrétaire général du RMT, Mick Cash, citant "des niveaux dangereux de foule dans le hall" et une "qualité de service (qui) s'effondre alors qu'on atteint le pic de fréquentation de l'année". Le syndicat dénonce des conditions de travail "dangereuses" et "choquantes" après des "dysfonctionnements répétés".

Les trains Eurostar partant de St Pancras desservent plusieurs destinations internationales, dont Paris, Amsterdam et Bruxelles. Eurostar n'a pas réagi dans l'immédiat. Une grève de 24 heures à l'appel du même syndicat avait été observée le 28 juillet à Londres, sans impact sur le trafic.