Il aura suffi de quelques mois pour remanier le paysage de la mode Homme et une semaine de shows pour rendre à Paris son leadership sur les autres Fashion Weeks masculines. La conséquence d'un mercato stylistique qui n'a pas hésité à bouleverser les règles du jeu : jusque-là, un directeur artistique sur le départ quittait forcément le groupe auquel appartenait la griffe qui l'employait. Rien n'est moins vrai désormais, surtout si le créateur en question n'a pas démérité.
...