Agristo, le spécialiste de la pomme de terre surgelée, a installé l'an dernier un site de production à Wielsbeke, le long de la Lys. L'eau est utilisée en permanence au sein de la société, notamment pour nettoyer et blanchir les pommes de terre.

L'entreprise a confié à la société de distribution d'eau flamande Watergroep le soin de prélever de l'eau de la Lys et de la traiter. Cette eau est alors récupérée par Agristo. Une association courtraisienne de goûteurs de bière, Heerlijk Objectief Proeven (Hop), a pris la balle au bond et a sollicité la brasserie Toye, située à Marke, pour produire une bière à partir de cette même eau de rivière assainie.

Geert Toye, le brasseur, ne s'est pas fait prier. "Travailler avec de l'eau de la Lys purifiée peut être intéressant et utile pour nous à l'avenir", dit-il tout en soulignant que la démarche permettait à la rivière de retrouver un premier rôle au sein de l'activité économique locale, à l'instar de ce qu'elle avait pu apporter à l'époque de la culture du lin. Seuls 1.500 litres d'O' de Lys (5,5% vol. alc.) ont été brassés mais la production devrait être plus soutenue à partir de l'an prochain.