Première, deuxième, troisième... peu importe, mais s'il est une vitesse que le goût du jour déteste, c'est bien le point mort. Dans un monde contrôlé indirectement par le consommateur-zappeur, celui-là même qui agite le marché du bout d'un désir qu'il ne comprend pas vraiment, l'absence de nouveauté n'est pas admissible. Sous la pression, les acteurs de la gastronomie font de leur mieux... mais aussi de leur pire. Le tout avec beaucoup d'application : concepts resucés, remises en selle boiteuses ou fausses bonnes idées côtoient avancées réelles, coups de génie et améliorations notoires. Telle est la scène food 3.0 où tout coexiste, indistinctement. Bien sûr, il revient à chacun de faire le tri. Toutefois, la plupart du temps, l'offre pléthorique n'a d'autre effet que de segmenter la demande. Et ce, dans la plus grande confusion, car de toute façon, les uns penseront que les autres n'ont rien compris. Et vice versa. Qui tranchera finalement ? Personne, c'est ça qui est le plus drôle. Parmi les dix nouveautés qui vont mijoter au cours des mois à venir, on ne saurait donc que recommander de les priser avec la plus grande fidélité à soi. Soyez votre propre prescripteur.
...