La Wallonie compte 33 zones de baignade officielles.

"Entre 2010 et 2017, le nombre de sites conformes est passé de 20 à 25, et le nombre de sites d'excellente qualité a doublé", se réjouit M. Di Antonio.

Huit sites restent néanmoins trop pollués que pour y nager: l'Amblève à Coo, le lac de Neufchâteau, la Semois à Bouillon (pont de la Poulie), l'Ourthe à Hotton, l'Ourthe à Noiseux, la Lesse à Pont-à-Lesse, la Lesse à Hulsonniaux et la Lesse à Houyet.

Les sites fermés cette saison pour cause de réhabilitation sont le Grand large à Nimy, le Lac de Féronval à Froidchapelle, la Vallée du Rabais à Virton et le lac du Ry Jaune à Cerfontaine.

Les 21 sites ouverts du 15 juin au 15 septembre feront l'objet de contrôles de qualité réguliers. Les autorités communales pourront y interdire la baignade à titre exceptionnel. "D'autres plans d'eau peuvent éventuellement être propices à la baignade mais ne font pas l'objet d'un suivi permanent de leur qualité et notamment bactériologique. Ceux-ci peuvent également se révéler dangereux", rappelle le ministre de l'Environnement. La liste des zones et leur indice de qualité sont reprises sur le site environnement.wallonie.be/baignade.