Des affiches qui doivent apparaître dans les rues de Berlin et de Londres, présentent une jeune femme - dont on voit surtout l'épaisse chevelure rousse - qui, visiblement parcourue d'un frisson, serre convulsivement dans la main la carte de l'Europe à l'endroit où se trouve la Lituanie.

Le texte en anglais l'assure: "Personne ne sait où c'est, mais quand vous le trouvez, c'est étonnant". Et ajoute, en grands caractères: "Vilnius, le point G de l'Europe".

Vilnius promet un orgasme touristique aux visiteurs étrangers

© AFP

Le service en charge du tourisme de la ville, Go Vilnius, explique que la campagne s'adresse à des personnes âgées de 18 à 35 ans. L'affiche doit apparaître également sur les principaux réseaux sociaux.

Le président de la conférence épiscopale lituanienne, l'archevêque de Vilnius Gintaras Grusas, a critiqué cette initiative, estimant qu'elle "renforce potentiellement l'image de Vilnius comme ville du tourisme sexuel et exploite la sexualité féminine".

Et le gouvernement lituanien, pays majoritairement catholique, a demandé à la mairie de repousser la campagne jusqu'après la visite du pape, prévue fin septembre. Mais les organisateurs ont refusé.

"Ceux qui sont irrités ne font que montrer que la campagne fonctionne, car elle fait parler d'elle et provoque un débat", a déclaré à l'AFP l'un de ses créateurs, Jurgis Ramanauskas.

La campagne sur internet doit durer un mois. Les affiches dans les rues allemandes et britanniques y resteront pendant une semaine.