Mieux vaut le savoir : à Singapour, les lois sont parfois étranges. Ainsi, il est interdit de mastiquer un chewing-gum en rue, ou de quitter les toilettes publiques sans tirer la chasse d'eau. Mais, preuve que la cité-Etat est pleine de contrastes, la prostitution, elle, n'est pas du tout illégale, du moins dans certains quartiers définis par les autorités. C'est notamment le cas de Geylang, au sud de l'île, où nous flânons à la nuit tombée avec notre guide. Très vite, nous tombons sur un groupe de coquettes demoiselles laissant peu de doute sur leur profession. " Je peux vous assurer que celles-ci sont des garçons, confie notre accompagnateur. Bien sûr, ce n'est pas toujours le cas. Il y a ici environ 200 maisons closes, qui abritent chacune une douzaine de prostituées. "
...