Commandez-le directement en ligne via CE LIEN

Disponible dès le 18 mai 2018 en ligne et en librairie

Le hors-série du Vif Weekend sur LA PROVENCE en vente maintenant en librairie

© DR

+ carte routière MICHELIN offerte

100 pages au prix de 6,95 €

Les abonnés reçoivent un bon de réduction de -2 € avec Le Vif/L'Express du 17 mai

EDITO

On a coutume de placer le soleil tout en haut de la liste des charmes irrésistibles de la Provence. C'est vrai, bien sûr, mais ce n'est là qu'une des pièces d'un vaste puzzle. Un autre atout brille au firmament : l'art de vivre provençal... et même en disant cela, on n'a pas encore tout dit.

Songez aux paysages toujours changeants et aux grands espaces. Ce qui frappe, en Provence, c'est qu'on y respire librement, qu'il y a moins de trafic et moins de pollution. Moins de maisons et moins de routes. Moins de stations-services et moins d'obstacles. Quand on rentre en Belgique après des vacances en Provence, on est frappé par la densité de notre petit pays, véritable terre d'abondance. Mais au sens d'excès et d'accumulation. Ici, nous ne manquons de rien... si ce n'est de soleil.

En Provence, cette sensation d'espace bien réelle est garante de sérénité et de panoramas uniques. Depuis le sommet de la Forêt de Cèdres, dans le Luberon, le regard porte jusqu'à la Méditerranée vers le sud, et jusqu'au Mont Ventoux en direction du nord. Entre les deux, on découvre à flanc de colline des merveilles d'endroits secrets où se poser le temps d'un pique-nique avec vue sur le Parc du Luberon. Imaginez le romantisme de la scène, par une douce soirée d'été...

Les vacances en Provence sont synonymes d'immersion au coeur de la nature. La région invite aux excursions à pied et à vélo. Et c'est une vraie libération que de ralentir le rythme et de se laisser mener par le bout du nez au gré des senteurs. L'occasion de s'offrir un bol d'air frais, avec ou sans mistral. Quoi de mieux qu'une bonne brise pour chasser les pensées parasites et rafraîchir la touffeur d'un été méridional ?

J'aime séjourner dans des hameaux abritant de petits gîtes et maisons d'hôtes, loin des stagiaires en tourisme qui vous accueillent en anglais derrière un comptoir de réception lambda. Je préfère mille fois les humeurs changeantes d'un autochtone qui prononce "paing" plutôt que pain. Et une terrasse ombragée préservée des hordes de touristes. Sans parler des maisons anciennes aux façades délabrées. La perfection ? Ici, on ne connaît pas. D'ailleurs, on n'en a pas besoin. Tout est bien trop beau pour cela.

La Provence offre tout ce que l'on peut souhaiter mais en petite quantité, car ce qui est rare est précieux : des îles au large de la côte, des vallonnements et des montagnes, des champs de lavande et d'oliviers, des vins à se damner et toutes sortes de pastis. Et aussi des villes historiques, comme Aix, des criques de toute beauté, notamment les Calanques. Des villes à taille humaine - songez à Grasse et ses parfums omniprésents. Est-il besoin d'en dire plus ?

Adaptez votre rythme de lecture au tempo méditerranéen et savourez l'infinie variation des pièces de notre puzzle. Car voilà la Provence telle qu'on l'aime !

Pierre Darge

Pierre Darge, collaborateur au Weekend, séjourne régulièrement dans sa retraîte du Luberon, où il prend plaisir à écrire entouré de livres et piles de papiers, au son du mistral qui siffle dehors...