La journée de Yuan Meng, premier panda né en France, a débuté par la traditionnelle tétée du matin, suivie d'un jeu avec sa maman Huan Huan en enclos intérieur.

Le prêt de ses parents, en 2012 pour 10 ans, s'était inscrit dans le cadre de la "diplomatie du panda", un cadeau que la Chine utilise pour resserrer les liens diplomatiques avec d'autres pays.

Mère et fils sont ensuite sortis en enclos extérieur où Yuan Meng a découvert un gâteau d'anniversaire confectionné par sa soigneuse à partir de gros glaçons roses et jaunes posés les uns sur les autres, imbibés de sirop et accompagnés de morceaux de carotte et de pomme.

"Ça ne l'a pas du tout intéressé dans un premier temps, il a fait demi-tour et a commencé à grimper à un arbre avant de revenir déguster son gâteau avec sa maman", a raconté à l'AFP Delphine Delord, directrice de communication du zoo, qui accueille en août 8.000 à 10.000 visiteurs par jour et devrait enregistrer un surcroît de fréquentation ce samedi.

"Beaucoup de fans qui suivent ce bébé panda depuis sa naissance sont venus exprès pour l'anniversaire", s'amuse Mme Delord, assurant que le bébé "commence à mener sa vie de panda, entre grignotage de bambou, siestes et promenades".

Un gâteau géant a également été servi aux visiteurs.

En raison des fortes chaleurs, Yuan Meng passera l'après-midi dans un enclos intérieur climatisé. Le petit mammifère herbivore, qui ne pesait que 142 grammes à la naissance, atteint aujourd'hui près de 30 kilos et consomme 100 à 200 grammes de bambou par jour. Il dort 8 à 10 heures par nuit et fait 2 à 4 heures de sieste dans la journée.

Les pandas géants figurent sur la liste rouge mondiale des espèces menacées établie par l'Union internationale pour la conservation de la nature, du fait notamment du réchauffement climatique qui menace leur habitat et leur nourriture.

Yuan Meng devrait prendre son envol pour la Chine lorsqu'il sera sevré, d'ici à deux ans.

En décembre, l'épouse du chef de l'État français, Brigitte Macron, lui avait rendu visite à l'occasion d'une grande cérémonie de baptême en présence de dignitaires chinois. Conformément à la tradition, Mme Macron est, avec l'épouse du président chinois, Peng Liyuan, marraine du petit ours.

AFP