Elle a quelque chose de solaire, Leïla, qu'elle le veuille ou non, c'est comme ça et le printemps baveux qui plombe le ciel de Paris le jour de l'interview n'y changera rien. Cette manière, déjà, qu'elle a de vous ouvrir les bras avant de vous claquer deux bises ; on la sent heureuse d'être là pour parler de ce personnage si loin d'elle qu'il a réveillé pendant les huit semaines de tournage une part d'ombre insoupçonnée. Dans
...