"Tout progrès de la civilisation - des débuts de la démocratie à la fin de l'esclavage - fut d'abord considéré comme un fantasme de doux rêveurs. " Cette salutaire piqûre de rappel accompagnait la sortie, l'été dernier, d'un ouvrage signé par un historien néerlandais de même pas 30 ans, Rutger Bregman, et frappé d'un titre délicieusement oxymorique :
...