La rétrospective constitue le point d'orgue de l'Année Magritte organisée par les Musées à l'occasion du cinquantième anniversaire de la mort du peintre surréaliste.

L'exposition, conçue comme une rétrospective à rebours de l'oeuvre de Magritte, commence par la dernière oeuvre de l'artiste surréaliste belge et s'achève avec les tableaux de ses débuts. L'exposition s'attarde par ailleurs sur l'influence qu'a pu avoir Magritte et que celui-ci exerce encore sur l'art contemporain, un demi-siècle après sa mort.

La rétrospective présente plus de 150 oeuvres, peintures, dessins, photographies et films de Magritte et leur réinterprétation par des artistes contemporains comme Marcel Broodthaers ou Andy Warhol. Marcel Broodthaers incarne d'ailleurs sans doute le mieux la filiation artistique avec Magritte, dont la réflexion porte à la fois sur le statut de l'objet et sur celui du langage.

Les personnes porteuses d'un handicap n'ont pas été oubliées par les concepteurs de l'exposition. Quatre stations tactiles intégrant le braille ont en effet été disposées tout au long des salles. Une introduction à l'exposition est également disponible en langue des signes au début du parcours pour les malentendants.

A noter, enfin, que les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique et le musée Magritte seront ouverts 7 jours sur 7 pendant l'exposition.