"Johnny Hallyday, c'est plus de 55 ans de carrière, mais c'est aussi plus de 55 ans d'histoire de la mode", note Didier Vervaeren, gourou fashion bruxellois. Le chanteur a traversé les générations. "Même si le style est totalement différent de David Bowie, on peut oser la comparaison: c'est un personnage qui a évolué, dans son rock et dans son époque. C'était quand même quelqu'un de glam', qui ne passe pas inaperçu. Il a toujours incarné une certaine idée du flamboyant, une allure, une silhouette. Il a compris que la mode et le vêtement sont un bon moyen de communication. Quand on est dans la chanson ou la représentation, c'est un outil très utile et facile à utiliser pour se définir."

En images : Johnny Hallyday, 55 ans de style

En 1996, avec Patrick Bruel et sa femme, Laeticia

En 1996, avec Patrick Bruel et sa femme, Laeticia © Isopix

La star a adapté son style, tout autant qu'elle a précédé et cédé aux modes musicales. Au début, c'est le garçon timide, bien peigné, costume bien en place. Il passe ensuite par les styles yéyé, hippie tendance Jésus-Christ, disco, esprit Pocahontas et Las Vegas, look showbiz, avec franges et couleurs criardes, incarnation du cow-boy Marlboro. On le voit aussi en sosie d'Elvis, de Kiss ou de Polnareff.

Johnny, 55 ans de style  (en images)

© Isopix

Rien ne l'arrête, il teste tout, que ce soit au niveau de sa garde-robe ou de ses cheveux, qu'il a courts, longs, avec rouflaquettes, brushés, choucroutés ou platine. "C'est dans les années 90 qu'il va doucement se calmer et évoluer vers ce style rocker. Le mec avec son Perfecto, sa moto, son ceinturon, son jeans, ses bottes. C'est le look qui va le suivre jusqu'à la fin." Même quand il porte un costume, c'est avec une paire de santiags ou une chemise façon cow-boy. A force, il devient presque une caricature de lui-même, dont il ne peut plus se détacher. "Johnny va devenir une icône. Ses fans vont tellement s'identifier à lui qu'elles vont s'habiller comme lui, avec la même coiffure et le même blouson. Il faut dire que par rapport à tous ses contemporains, stars de variété, il a toujours eu un style beaucoup plus personnel et assumé. Ce n'est pas quelqu'un qui a eu vestiaire différent dans la vie et sur scène."

Sur scène, aucun détail ne doit être négligé, pour que le spectacle soit total. Il y a les tubes, mais surtout les décors et les looks de scène, soigneusement travaillés. Il les fait faire par des costumiers, pas par des créateurs de mode. "Il est de cette génération qui souhaite des pièces uniques sur scène, qui avait conscience que l'impact visuel du costume sur scène doit être très fort et identifié." La planète fashion, d'ailleurs, passera un peu à côté du chanteur, jugé trop populaire. "Par contre, on retrouve certains looks-phares de Johnny dans des collections. Le costume qu'il portait lors de son mariage avec Sylvie Vartan, on dirait du Dior, époque Slimane, près de 40 ans plus tôt. Les chemises brodées imaginées par Gucci, Johnny en portait dans les années 70." Une preuve de plus qu'il intégrait parfaitement les tendances les plus fortes de l'époque, celles qui ne cessent d'inspirer, encore aujourd'hui...