Dans les années quatre-vingt, Dr. B. C. Wolverton de l'agence spatiale américaine NASA a étudié les plantes qui purifient l'air dans l'espoir de les utiliser comme producteurs d'oxygène pendant un long voyage dans l'espace. L'étude de la NASA et la liste de plantes établie à l'époque fait toujours autorité en matière de rapport entre les plantes et la qualité de l'air intérieur. La NASA conseille d'avoir au minimum une plante par 10 mètres carrés. Notez toutefois que certaines plantes sont toxiques, c'est le cas du chlorophytum pour les animaux domestiques. Attention donc si vous avez un chat, un chien ou un autre animal de compagnie.