"Vietnamienne de sang et Française de coeur ", c'est en ces termes que My Nguyen aime se décrire, insistant sur son attachement pour l'Hexagone. En 1975, alors que la guerre est terminée dans son pays, la jeune femme essaye de rejoindre l'Europe par bateau. " C'était mon rêve ", s'exclame-t-elle. Il lui faudra dix ans pour y arriver et débarquer dans nos contrées, accompagnée de sa fille. Après avoir travaillé dans une association humanitaire et fait des études de commerce international, elle décide néanmoins de retourner sur ses terres asiatiques, pour ouvrir un restaurant dédié au vermicelle de riz : le bùn. Ce projet est une réussite et en 2013, elle se lance un nouveau défi, à Paris cette fois, et crée La Table du Vietnam. Pour les clients, c'est un voyage gustatif à seulement quelques mètres du lieu le plus touristique de la capitale, la tour Eiffel. Une consécration pour cette chef férue de gastronomie depuis l'enfance : " Pour une petite fille vietnamienne de ma génération, la cuisine fait partie intégrante de l'éducation. En grandissant, ce qui n'était qu'un apprentissage est devenu un bonheur, une passion ", conclut-elle. Rencontre.
...