"C'est une décision légitime, naturelle et vitale. Nous ne sommes pas des gens inamovibles (...) Je ne veux pas faire ce travail sans envie et sans force", a dit la chef de 66 ans, à la radio catalane Rac1.

Seule Espagnole à détenir trois étoiles au Michelin, Carme Ruscalleda a célébré cette année les trente ans de son restaurant qui a obtenu sa première étoile en 1991, sa deuxième en 1996 et sa troisième en 2006.

Après sa fermeture, le Sant Pau sera transformé en un bar géré par sa fille avec un espace de "cuisine d'étude" où Ruscalleda se dédiera à l'innovation gastronomique. "Ce n'est pas un départ en retraite, c'est une réinvention du travail", a dit la chef, qui maintiendra en revanche ouvert son restaurant à Tokyo qui compte deux étoiles au Michelin.